Agile

Publié le 14 Mai 2014

Agile

Quand on choisit un lévrier pour emblème de sa petite entreprise de réparation d'injecteurs, il est certain qu'on est destiné à ne pas rester dans son atelier à regarder les copains courir. C'est ce qui est arrivé à Giovanni Parrilla, fondateur de la marque Parilla (avec un seul "r").

 

Le délicat engin que vous pouvez contempler sur ces images est une Parilla 250 Grand Prix de 1955. Il en existe tout au plus six dans le monde dont celle-ci qui a longtemps appartenu à un pilote allemand - elle a couru dans des championnats locaux entre 1955 et 1960 - avant d'être acquise par un compatriote collectionneur puis de retourner en Italie un peu après 2002. Elle a été légèrement restaurée il y a environ 10 ans. Les travaux ont toutefois préservé au maximum l'intégrité de la machine originelle et son joli petit moteur 4 temps distribué par un couple conique.

 

Dérivée du modèle routier de la marque, cet exemplaire possède toutefois un cadre spécifique en tubes d'acier d'un diamètre plus fin que sa soeur civile. Le magnifique carénage est en aluminium.

 

Elle a été vendue pour la dernière fois à Paris en 2014 à un acheteur inconnu pour un prix inconnu. Si c'est l'un d'entre vous, je suis libre tous les weekends.

 

Agile
Agile
Agile
Agile
Agile
Agile
Agile
Agile

Source :

Rédigé par VonSonntag

Publié dans #Bielles chaudes

Repost 0
Commenter cet article