art moderne

Publié le 7 Novembre 2011

1199panigale.jpg

 

 

 

Bon, j'ai cherché longtemps et je n'ai pas retrouvé la dernière mention dans ces colonnes d'une moto contemporaine, ce qui doit vouloir dire que c'était il y a longtemps, sans doute à propos de la MV Agusta F3...


Mais là, c'est l'EICMA de Milan, c'est de l'italienne et c'est Ducati, alors je poste.


Si vous vous intéressez un peu à la chose motocycliste, vous avez difficilement pu échapper au "teasing" organisé - ou pas - par les bolognais autour de leur nouvelle Superbike. Entre fuites et appâtages plus ou moins habiles, on avait fini par avoir une idée assez précise de ce que à quoi ressemblerait l'engin. Il n'en demeure pas mois que les premières images de bonne qualité sont plutôt (et agréablement) surprenantes. Voici dont la Ducati 1199 Panigale.


Oublions l'équilibre visuel des masses qui semble devoir beaucoup à l'Aprilia RSV 4 pour nous concentrer sur ce que laissent deviner les quelques images et les specs publiées sur les sites d'infos. Voici donc la future prétendante au titre de vaisseau (sportif) amiral italien : 192 ou 195 chevaux pour 164 kg à sec (pour info, à sec, c'est vraiment à sec :  pas d'essence, pas d'huile dans le moteur, pas d'huile dans la fourche, pas de liquide dans la batterie... Même pas de loockheed dans les réservoirs de freins).


La nouveauté a surtout la particularite de mettre en oeuvre des solution techniques nouvelles chez Ducati. On abandonne le cadre treillis pour un cadre coque en aluminium ancré directement sur le haut moteur ; le bras oscillant s'ancre directement sur le carter moteur et l'amortisseur arrière à biellettes est déporté sur la gauche, hors de l'axe longitudinal de la moto bien qu'il travaille dans l'axe du monobras oscillant.


Le moteur lui, délaisse la distribution entrainée par courroies depuis les Pantah de la fin des années 70 pour un système mixte cascade de pignons et chaîne. Les puristes qui ont pleuré à la fin de couples coniques vont certainement menacer de se pendre, là...


A part ça, la 1199 Panigale peut également se vanter d'être la première superbike de série à proposer des suspensions pilotées et elle embarque les désormais presque obligatoires anti-patinage, ride-by-wire, contrôle de frein moteur (je croyais que c'était ça l'antipatinage) plus un écran couleur façon iPhone et un ABS en option pour 1000 euros. la tendance fous de l'électronique inaugurée sur la Multistrada et la Diavel semble donc se confirmer, ça promet de belles scènes d'hystérie dans les concessions.


Prudents, les costards de chez Ducati préfèrent ne pas engager la 1199 dans le championnat Superbike 2012 (histoire d'éviter de renouveler la ridicule campagne Moto GP 2011) et la réservent pour le mondial Superstock, où elle aura l'occasion de se faire les dents (de la cascade de pignon).


Exception fait de la vue qu'offre la partie arrière considérée de 3/4, j'avoue que la bestiole est loin de me laisser indifférent. J'aimerai bien avoir votre avis  à ce sujet, d'ailleurs...


Et puis les specs techniques, en fait, je fais seulement semblant de m'y intéresser. Semblant, parce que, cette meule, je suis bien incapable de m'en offrir ne serait-ce qu'une roue et quand bien même le pourrais-je, je ne saurais pas quoi en faire. Sinon en parler. En outre l'engin sera commercialisé dans trois versions dotées de niveaux d'équipements différents, toutes vendues à des tarifs qui vont d'exorbitant à stratosphérique et dont les différences m'échappent un peu, là, pour le moment.


Maintenant, si l'un d'entre vous, plus courageux que moi, a l'occasion de l'essayer, son récit de l'expérience sera le bienvenu ici.

 

Pour les infos et les commentaires avertis, reportez-vous à Moto-Station ou Hell for Leather, c'est leur métier.

 

 

1199panigale_dessus.jpg

 

 

1199panigale_dos.jpg

 

 

1199panigale_piste.jpg

Rédigé par VonSonntag

Publié dans #Bielles chaudes

Repost 0
Commenter cet article

Markus 08/11/2011 18:05



Je partage une partie des points de vue précédents , mais je peux d'avance avouer qu'un (très) léger filet de bave s'écoulera de ma (grande) gueule , le jour ou j'en verrai une "en vrai". La
dernière du genre a m'avoir scotché pendant quelques minutes n'était autre qu'une 1198 R full options ( c-a-d avec des morceaux en moins et du carbone en plus ! ) , et que a n'en pas douter les
proportions de celle-ci sont plutôt réussie et devraient faire tourner quelques têtes.


Je n'aime pas trop le regard façon Gundam Bot , mais l'arrière et les détails latéraux ont l'air plutôt chiadés. Nul doute qu'avec un regard pareil , elle est d'ores et déjà au casting de
plusieurs blockbusters de l'été 2012.


D'ailleurs , le design général et le marketing associé , me laissent à penser que le marché U-S doit être en bonne place dans les prévisions comptables.


Comme dit Fabien , des photos restent...des photos. Je suis curieux de l'entendre chanter ( la Ritale , pas Fabien ! ) , ce devrait pas mal non plus de ce côté là.



vincent 08/11/2011 10:27



La F4 était pour moi un sommet de Design, celle ci reste réussie  plus massive, moins interessante, pour moi Ducati et MV sont les 2 seules marques contemporaines que j'aimerais aligner avec
les classiques dans mon garage



David Cobbold 08/11/2011 09:16



Je suis assez d'accord avec Fabien. A quand un retour à de la simplicité, à une vrai ligne épurée ? Débauche de technique semble aller de pair avec artifices stylistiques. Sur le premier sujet,
cela est aussi admirable qu'inexploitable (sur route). Sur le deuxième, on ne fait que remodeler ce qui existe déjà. 



Fabien 07/11/2011 23:13



Bé moi, à chaud, je suis un poil déçu concernant le design. (Puisqu'il faut donner son avis hein...)


Un profil d'Aprilia RSV4 à l'arrière, un avant très... en avant, une tête de fourche trop dessinée à mon goût et qui interpelle avec certains coloris vus sur les photos officielles. En fait il y
a plein de bonnes idées mais le résultat global fait légèrement quelconque, alors que personnellement j'attends de Ducati des motos (un peu plus) intemporelles comme les lignées des 916 et
Monstro. Les designers feraient mieux d'arréter la course au dessin de phare qui tue, parce qu'on tourne en rond. Et au final un certaine sumplicité/pureté des lignes ferait vraiment avancer les
choses et sortir des codes actuels!


Mais je sais que des photos restent des photos et en vrai il doit se dégager quelque chose de vraiment particulier. Ca reste un objet fantastique, et pour le coup le coté technique semble lui à
la hauteur rien que sur le papier.