Oops, I did it again

Publié le 5 Septembre 2011

Britney_Spears_oops_06.jpg

 

Voilà un drôle d'agent secret piéton à Los Angeles à qui et pour des motifs qu'il ignore on a confié pour mission de déjouer un complot islamiste visant à enlever ou tuer rien moins que Britney Spears, star mondiale dont la perpétuelle déchéance aiguisant l'appétit de foules charognardes lui vaut d'être poursuivie jour et nuit par un essaim de paparazzis auxquels parfois il se mêle, rejoignant à pied ou en bus les bars, hôtels ou fast-foods qu'elle fréquente, oscillant entre glamour et trivialité, ce qui ne manque pas de le séduire, lui l'espion dilettante, à moins que les tâches de rousseur de la fort délurée Lindsay Lohan ne le distraient de la blondeur poupine qu'il doit protéger, guidé en cela par un paparazzo en chef crypto-marxiste, lui même appointé – du moins le croit-il – par les mêmes services qui l'emploient de loin, de très loin, de si loin même qu'il en finit par se demander si l'on ne serait pas tout de même un peu moqué de lui en lui confiant cette mission pour le moins hasardeuse mais qui lui vaudra une étrange histoire d'amour avec un sosie de l'interprète de Baby, Baby, one more time jusqu'à l'exfiltration vers le Mexique puis la mutation au Tadjikistan où il narrera à son homologue local son interminable et précis arpentage des rues angelines ainsi que sa fascination pour les vedettes et ceux qui en font commerce, le tout dans la langue ronde, riche et précise d'un Rolin en belle forme alternant compassion et ironie dans la description de cet étrange lieu, à la fois centre du Monde et nulle-part absolu, et de ses habitants ; Rolin dont la prose est si virtuose que ce livre pourtant idiot vous laissera comme moi, ému, séduit, vachement bien renseigné sur Britney et un peu amoureux d'elle, aussi.

 

Jean Rolin, Le ravissement de Britney Spears, P.O.L.

 


Rédigé par VonSonntag

Publié dans #Petits Lus

Repost 0
Commenter cet article

katseinko 06/09/2011 13:22



Pas la grande forme pour la brit', elle a même oublié sa culotte...