Period perfect (ou presque)

Publié le 15 Novembre 2011

1972-XLCH-2.jpg

Un Sportster XLCH de 1972 quasiment d'origine à quelques détails près. Des histoires de trucs chromés qui ne devraient pas l'être ou pas chromés qui devraient l'être. Mais l'ensemble est vraiment canon.

Un détail. Je me demande dpuis longtemps pourquoi, hormis quelques exemplaires récemment importés des USA, on trouve si peu de vieux Sportsters en Europe alors que c'est, et de loin, le modèle Harley qui, de par son poids relativement réduit et sa maniabilité relativement bonne, est le mieux adapté à nos contrées ?

Des idées ?

 

Source de l'image : MC ART

Rédigé par VonSonntag

Publié dans #Bielles chaudes

Repost 0
Commenter cet article

David Cobbold 16/11/2011 23:33



Parce que Harley a réussi a vendre une série de mythes en Europe, et particulièrement (enfin il me semble) en France : celui du gros = confort ; celui du chop (ou assimilé) =
chic/bobo/ je traine chez les gros bras ; celui di gros bruit = puisance sur le macadam. Tout est faux, bien entendu. Et le pauvre Sportster, qui n'est pas aussi moche à regarder que les autres
HD (mais qui n'est pas performant non plus) en a pâti. Trop fin, trop "européen". Tant pis, cela n'a jamais été une machine géniale.



sVen 15/11/2011 20:02



A mon avis, tout simplement parce qu'à l'époque où ces machines se vendaient, les japonais étaient déjà bien lancés dans la course à l'armement dans la recherche du missile le plus rapide, et que
globalement il n'était pas très difficile d'échapper aux contrôles de vitesse.



VonSonntag 15/11/2011 20:18



Il me semble que, même à l'époque, Harley touchait une clientèle distincte de celle des quatre grands japs et qu'elle bébéniciait déjà d'une certaine aura : l'Amérique, la moto des libérateurs,
toussa... Pourtant, les seules meules que les quelques concess Harley vendaient étaient de big twins. Peu-être que les sportsters n'incarnaient pas suffisament ce rêve américain, trop européens ?