Record Breaker

Publié le 21 Avril 2010

http://i338.photobucket.com/albums/n432/vonsontag/bagnoles/porker-x-track.jpg

 

Le très honorable David Cobbold a eu la gentillesse de me faire parvenir cette curieuse photo. D'ordinaire, David prend tout de même le soin de m'expliquer le contexte et les raisons qui lui ont fait choisir l'image qu'il m'envoie. Malheureusement, il ne possédait cette fois que l'image sans plus de précision, sinon que le mec de droite ressemblait furieusement à Henri Pescarolo.

Google donc...
Une simple recherche "pescarolo"+"velo" m'a d'abord indiqué que le barbu le plus rapide de l'histoire était fan de bicyclette, mais ça, je le savais déjà. En revanche, la recherche d'images m'a un peu mieux renseigné et, grappillant ici et là sur divers forums je suis arrivé à reconstituer l'histoire.

Donc :
Il s'agit effectivement d'Henri Pescarolo...

Le cycliste à ses côtés s'appelait Jean-Claude Rude. Il  préparait une tentative de record de vitesse à vélo, record officieusement détenu par Al Abbott, un américain, à 223.466 km/h. Rude visait 240 km/h.

Le vélo possédait un gigantesque plateau lui permettant un développement de 27 m. La voiture, une Porsche 935 Turbo, était conduite par Pescarolo. L'arrière étrange était destiné à abriter le cycliste ainsi qu'à créer un effet d'aspiration. Un pacer de luxe, en somme.

A l'époque, les souffleries n'étant pas disponibles, Rude s'entraînait à supporter les turbulences aériennes en se tenant au plus près des voies de chemins de fer lorsque passaient les trains rapides. C'est par l'un d'eux qu'il a été happé, en gare d'Auxerre, il est mort sur le coup, avant d'avoir pu faire sa tentative. C'était probablement en 1979 ou en 1980. J'écris "probablement" parce que je trouve plusieurs dates possibles pour la tentative de record de Rude, la plus précise étant le 6 décembre 1979. D'autre part, le nom de Rude apparaît au palmarès de la fédération française de cyclisme en 1979. Il me semble donc improbable qu'il fut décédé l'année précédente.

Si vous avez des infos à ce sujet, je suis preneur...

 

http://i338.photobucket.com/albums/n432/vonsontag/file20070912-26.jpg

Au milieu le directeur sportif Jean de Gribaldy, Jean-Claude Rude est à droite.

 

http://i338.photobucket.com/albums/n432/vonsontag/bagnoles/rude-pescarolo.jpg

En action...

Rédigé par VonSontag

Publié dans #Le vaste monde

Repost 0
Commenter cet article

Jacques 26/07/2014 17:56

Jacques

Bonjour a tous

J'ai bien connu JC Rude puisque il était mon entraîneur au vélodrome de Dijon , j'avais 15 ans lors de son décés tragique, quel homme admirable, immense volonté, que de souvenir!. Je t'embrasse mon ami.
Jacky

laurain 17/08/2014 16:49

Bj a tous je vois que certain on connu jc et mon frere philippe ainsi que bernard voisin , les freres meunier et caillot ainsi que deux autres freres il me semble dubuc voila moi je vis actuellement a la reunion a une epoque je faisais des mains et des pieds pour avoir le materiel mais de nombreuses personnes n ont jamais voulu il est vrais que le nom de rude sur dijon est et est toujours tres forte amitier a tous

laurain 13/08/2012 02:59


bj  je vois que le souvenir de jean claude reste, particuliairement je l'ai extremement  bien connu car pour moi il etait comme un grand frere meme si il courrait sur piste avec le
mien mais jc etait casi tous le temps de la saison avec mes parents car ceux ci l'emmenais sur tous les velodromes, pour ce qui est du  fameux film le titre etais le reve americain
la fin devais etre tournee sur le celebre lac sale^pour la tentative du record la jc aurais joue son propre role  . amitier a tous ceux qui perdure son souvenir .

jean luc 04/08/2012 12:06


Bonjour,


C'est avec beaucoup de plaisir et de nostalgie que je lis vos évocations sur le souvenir de Jean claude Rude. Jean Claude était une " figure" du cyclisme amateur régional Dijonnais régional et en
particulier de la piste. Il entrainait les jeunes comme moi , à l'époque, sur le vélodrome de Dijon sous la banière de l'Union Cycliste Dijonnaise,(USD). Sa pointe de vitesse lui avait permis, je
crois, une place d'honneur aux championnat de France sur piste. Une pierre commémorative a été effectivement érigée en bordure de vois ferrée, sur les dessus de Velars sur Ouche, où son corps il
a été retrouvé probablement heurté un train. de personnalité quelque peu fantasque, et attachante, cette pratique lui permettait de s'habituer aux grandes vitesses en utilisant les sensations que
provoque le déplacement d'air des trains en bord de voies. Merci pour vos témoignages.

Oscar de Ramassage 11/10/2011 19:29



Bonsoir


Je découvre ces magnifiques photos de Jean-Claude. Merci de les avoir mis en ligne


Comme vous voulez en savoir plus, je vous renvoie à mon blog, où un espace lui est consacré.


Bravo pour votre drôle de site, que j'aimerais bien mettre en lien si vous le permettez


 


Bonsoir



Arblade 30/09/2011 01:37



Bonjour, c'est toujours avec une certaine émotion que j'entends parler de Jean-Claude Rude bien que je ne l'ai pas connu...Un ami m'en avait parlé à l'époque et je me rappelle très bien de la
photo parue dans le Bien Public, avec cette gigantesque couronne... Je savais qu'il existait un monument "dans le coin"  érigé en sa mémoire sans jamais avoir pu en retrouver l'endroit... En
2003, c'est en pleine canicule et par pur hasard que j'ai retrouvé cette pierre à Velars sur Ouche...J'en ai hélas perdu le texte


Paul Arblade ( Dijon )