Seascapes

Publié le 19 Août 2010

 

Je devais avoir 20 ans, peut-être un peu plus et le Capc Musée d'art contemporain de Bordeaux proposait alors un ensemble d'expos. L'une d'entre elles présentait pour la première fois en France les travaux de jeunes peintres espagnols dont José Maria Sicilia et le phénoménal Miquel Barcelo. L'autre, plus discrète, offrait au regard un portfolio paradoxalement serein et angoissant du photographe japonais Hiroshi Sugimoto.

 

Fauché comme les blés, j'ai essayé de convaincre mes parents d'acheter un serie de tirages, vendue à l'époque pour un millier de francs. J'imaginais déjà les 50 images encadrées, accrochées en ligne sur les murs des couloirs de la maison familiale... Minimal et cool.

 

Mais ils ont dit non, ces cons !

 

 

Hiroshi,Sugimoto,Seascapes

 

 

Hiroshi,Sugimoto,Seascapes

 

 

Hiroshi,Sugimoto,Seascapes

 

 

Hiroshi,Sugimoto,Seascapes

 

 

Hiroshi,Sugimoto,Seascapes

 

 

Hiroshi,Sugimoto,Seascapes

 

 

Hiroshi,Sugimoto,Seascapes

 

 

Hiroshi,Sugimoto,Seascapes

 

 

Hiroshi,Sugimoto,Seascapes

 

 

Hiroshi,Sugimoto,Seascapes

 

Sinon, pour info, c'est ce même Hiroshi Sugimoto qui a réalisé la pochette de No line on the Horizon, un album de U2.

 

On peut voir la série complète des seascapes sur Picasa, s'offrir le portofolio chez Amazon et voir l'ensemble du travail de l'artiste sur son site.

Rédigé par VonSonntag

Publié dans #'looks good

Repost 0
Commenter cet article